Kyoto, la traditionnelle

Départ de Naha, j’arrive en soirée à Kyoto. Auberge facilement trouvée à proximité de la gare et très agréable pour y loger, d’autant plus que la ville est vraiment chère.                                           Il y fait très chaud, vraiment plus chaud qu’à Okinawa, un comble! Il fait lourd et c’est vraiment pénible de visiter la ville car cette chaleur écrasante fatigue très vite.                                               Premiers abords avec la gare plutôt désastreux car elle est vraiment gigantesque! Un vrai labyrinthe et, selon qu’on doit aller au nord (l’auberge) ou au sud (bus) de la gare, c’est difficile au début de s’y repérer malgré les panneaux bilingues.  Après deux jours, je me suis doucement habituée mais je prends pour principe de ne plus revenir de mes sorties la nuit (elle tombe plus rapidement au Japon que chez nous, il fait déjà nuit à 7h!) afin de ne pas me perdre.                   Difficile aussi de retirer de l’argent dans un distributeur automatique car ils sont essentiellement pour les cartes japonaises, il faut vraiment compter sur le 7/11, dont la gare en possède 2 (un au nord mais bien loin des navettes de bus pour l’aéroport international du Kansai) et un au sud (en face des arrêts de bus donc bien plus pratique à situer).                                                             Ceci étant dit, direction le Musée national de la ville (franchement bof avec 3 étages rapidement parcourus et assez vide, même s’il y a quelques très grandes statues religieuses intéressantes) et on peut pas photographier donc ça coûte cher en cartes postales…

IMG_6389 IMG_6387

et surtout le temple Sanjusangendo.                                                                                                                                     IMG_6374

www.kanpai.fr
http://www.kanpai.fr

Fondé en 1164, incendié et reconstruit en 1266, le temple comprend 1000 statues en bois de cyprès  (couvertes de dorures) alignées en rangées représentant Kannon, la déesse bouddhique de la compassion, entrecoupées par les statues d’autres divinités comme celle du Vent, de la Pluie et du Tonnerre.                                                                                                                         On termine la visite par des explications sur le temple et chaque année, le 15 janvier, le temple accueille une fête de l’Archerie dont les participants…sont toutes des filles!

IMG_6380 IMG_6382

IMG_6383 IMG_6385

 

 

 

 

 

 

Château Nijo-jo:

IMG_6390 IMG_6391

Datant du XVII es, il servait de résidence au premier shogun Tokugawa Ieyasu et fut completé le troisième shogun. Le bâtiment fut occupé pendant 15 générations jusqu’en 1867, date où le pouvoir tout entier revint à l’empereur, qui en devint son propriétaire.                                       Facile d’accès au métro du même nom, on peut se procurér un audioguide en français, fait assez rare pour être signalé.                                                                                                               Le palais Ninomaru abrite 33 pièces en enfilade selon l’architecture japonaise: portes coulissantes de papier de riz, tatamis au sol et cloisons peintes (artistes de l’école Kano) sur la nature (aigle, paon, cerisiers en fleurs,…). La salle d’audiences est représenté par des mannequins se prosternant devant le shogun, en hauteur sur une estrade.                                Autour des douves, une longue promenade attend le visiteur, agrémenté de jardins.

IMG_6395

IMG_6401

IMG_6405

IMG_6413

IMG_6415IMG_6414

 

 

Bataille d’Okinawa

IMG_6332
Guirlandes de grues multicolores

IMG_6331 Sur les hauteurs  de Naha (avec une belle vue sur la ville), on peut visiter l’ancien quartier souterrain de la marine japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale.           En effet, fin mai 1945, les Japonais doivent se replier de Shuri à 5 km au sud de Naha où le « vice-amiral » ( titre posthume) Minoru Ota défend le quartier pendant près de 2 semaines avant leur défaite face aux Américains.  Ota s’est d’ailleurs suicidé début juin devant l’encerclement américain, sur place , en bon chef militaire, tradition japonaise d’honneur oblige, accompagné de ses soldats (4000 d’après le musée).                   La base souterraine est bien signalée et éclairée, même s’il faut toujours veiller à ne pas glisser et que cela manque un peu de photographies et/ou de mannequins permettant de visualiser au mieux les pièces vides. Toutefois, quelques gravures sont présentes dans quelques pièces.

Mais comment en est-on arriver là ?  Plus grand assaut amphibie de la bataille du Pacifique entre les Américains et les Japonais, cette bataille dura presque 3 mois, d’avril à juin 1945.       Petit rappel, depuis décembre 1941 et l’attaque japonaise sur Pearl Harbor, les Américains sont entrés en guerre. Je ne reviendrai pas sur ce prétexte douteux que le président Roosevelt a souhaité (et caché) afin de faire intervenir son pays isolationniste (et surtout l’opinion publique) dans une guerre aux côtés de la vaillante Grande-Bretagne contre l’ennemi fasciste (d’abord japonais puis fasciste quand Hitler a déclaré la guerre aux USA, étant allié du Japon…).                Les Alliés récupèrent d’île en île le territoire conquis par les Japonais et attaquent Iwo-Jima, qui fut une dure lutte pour la victoire car la défense japonaise infligent de lourdes pertes à l’armée américaine. L’île d’Okinawa doit servir de base pour envahir le Japon (code Iceberg) mais les Américains se rendirent vite compte du combat acharné de l’armée japonaise et bombardèrent massivement l’île avant d’y débarquer (la bataille s’appellera « Typhon d’acier » suite à la férocité des combats, aux rôles assidus des kamikazes et à l’équipement motorisé massif des Américains).  Résultats: plus de 70 000 morts du côté Japonais (tout confondu), environ 14 000 soldats américains et plus de 150 000 civils locaux tués!                                                           Devant cette bataille sanglante, l’Etat-major américain décida de ne plus envahir le Japon, afin d’économiser en hommes et en temps, et avança l’idée précise d’un plan totalement nouveau dans le monde, celui de l’utilisation de la bombe atomique…Hiroshima et Nagasaki en feront les frais en août 1945 (on vient d’y célébrer les 70 ans de ce massacre) avec les conséquences que l’on connaît…Peu de temps après, le Japon capitulera et la guerre sera définitivement terminée et les procès de Nuremberg et de Tokyo pourront commencer…

2. Le parc de la paix d’Okinawa

IMG_6338

Grand parc à proximité de la mer et du cap Kyan sur le site de la dernière bataille d’Okinawa. Il comprend le mémorial, la flamme éternelle et le musée, qui est très bien illustré (photos, vidéos, mannequins,…) mais qu’on ne peut pas photographier. On apprend ainsi notamment que, suite aux bombardements, les habitants d’Okinawa ont tenté de se réfugier dans les grottes de leurs îles et beaucoup en sont morts. On peut voir des photos ou une vidéo d’un enfant sauvé par les Américains et qui tremble de tout son corps ou deux petites soeurs miraculeusement retrouvées au fond d’une grotte. On sait aussi que les Japonais ont forcé la population à ne pas se rendre à l’ennemi et à organiser des suicides collectifs, dont certain(e)s rescapés en ont gardé des séquelles…                                                                                                                                              IMG_6336 IMG_6350

IMG_6356 IMG_6358

IMG_6360 IMG_6359

IMG_6361 IMG_6362

IMG_6364 IMG_6365

IMG_6368 IMG_6366

Plus amples informations: http://nezumi.dumousseau.free.fr/japon/okinawab.htm#quart

L’île d’Okinawa

IMG_6242

Après ma visite sur l’île d’Hokkaido, je me suis rendue à Naha sur l’île d’Okinawa. Il y fait chaud bien sûr…mais pas autant qu’à Kyoto comme je le remarquerai à mes dépends par la suite!          Le logement que j’ai choisi est sur une île à 20 minutes environ de l’aéroport (en fait moins, mais au Japon, on roule lentement) avec un onsen à volonté (oui, un petit plaisir j’avoue) qui m’a permis de me « familiariser » avec la méthode. Eh bien, c’est très agréable…mais l’eau est vraiment chaude (38,4° C, oui, ils sont précis). Et le sauna…ben, c’est même pas envisageable. Etant rentrée dans l’antichambre, je trouvais déjà que c’était chaud mais quand j’ai poussé la porte de la salle…j’ai dû tenir quoi? 30 secondes avant de fuir! Non, vraiment, là-dessus, c’est des « malades »! Je recommande pas le sauna. Mais le onsen, quand le corps s’acclimate, ça va. Faut s’habituer à être en tenue d’Eve mais les Japonaises n’ont aucun souci avec ça et l’idée de se laver AVANT de se baigner/prélasser dans le onsen est une bonne idée. Spécial mais pas désagréable. Me suis bien détendue le dernier jour et il me fallait bien ça après avoir tenter de conduire une demi-heure avec une voiture japonaise et à gauche svp, oui au Japon, on roule à gauche. Finalement, c’est surtout la dimension de la voiture (bien plus large que ce que je connaissais) et les rétroviseurs (drôle de formes. D’ailleurs, c’est bien simple, je n’utilisais jamais celui de gauche) qui m’ont effrayé et stressée. Et donc, devant la complexité et la durée, je n’ai pas pu aller vori l’aquarium de l’île et le château car, vu qu’on ne peut pas dépasser le 80-100 kms sur autoroute (façon je l’aurai pas fait vu ma « non maîtrise » du véhicule) le voyage valait un bon 4 h sans les visites et les péages etc. Impossible vues les visites prévues précédemment. Peut-être une prochaine fois (snif, mes dauphins) mais j’ai vu le musée des tortues à Kumejima alors moins de regret…

Bref, tout ça pour dire que j’ai visité un peu les environs de Naha mais sans plus car j’avais besoin de récupérer la navette de l’hôtel sinon j’étais bonne pour payer le taxi (oui, le métro va de l’aéroport jusqu’à la ville et c’est tout!) car pas de bus sur l’île, très fréquentée d’ailleurs et ça se comprend 🙂

IMG_6328IMG_6241

IMG_6327
L’île de Senaga
  1. Visite du château de Shuri:

Château médiévale et résidence royale du royaume de Ryukyu, il fut achevé au XV es  et détruit à plusieurs reprises par le feu, dont lors de la bataille d’Okinawa pendant la Seconde Guerre mondiale suite aux bombardements américains car son sous-sol servait d’abris antiaérien au quartier général de l’armée japonaise sur place.  De fait, le bâtiment fut restauré en 1992 et inclus en 2000 au patrimoine mondial de l’UNESCO.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ce n’est pas très loin du métro (arrêt Shuri et terminus du métro d’ailleurs) mais il y a deux entrées, celle par le parc (et on peut alors descendre vers l’entrée soit par les murailles ou par la ville, j’ai choisi la première solution) soi on contourne sur la route et on arrive à l’entrée. De toute façon, pas le choix, pour monter et grimper, on va monter et grimper. Beaucoup de marches (et elles sont hautes :/) et beaucoup de marche en perspective en montée pour y arriver…sous 32 °C, plusieurs heures d’avion et au trot s’il vous plaît, car j’étais près de la fermeture du site!  Mouais, j’ai connu mieux.                                                                                     Personnellement, j’ai été un peu déçue du lieu car si le bâtiment est beau, il semble surfait et on constate bien sa création récente. On a l’impression d’être dans un décor de cinéma. Gênant.        Après, on visite l’intérieur (en ayant pris soin bien sûr au passage de se déchausser) et les photos sont interdites (:/). Et impossible de passer outre, il y a des guides en tenues traditionnels à chaque coin de couloir, saluant le visiteur et indiquant silencieusement de la main la direction à suivre.                                                                                                            Quelques gravures intéressantes mais toutes les explications sont en japonais. Il faut arriver vers la salle du trône pour que les photos soient acceptées et qu’on puisse avoir quelques explications anglaises.

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

2. L’île de Kume (ou Kumejima) :

Magnifique île paradisiaque, à 30 minutes en avion de l’aéroport de Naha.

IMG_6246 IMG_6248

IMG_6247IMG_6251

IMG_6252 IMG_6253

Seul bémol, peu touristique ce qui pose problème avec la langue de Shakespeare (y compris à l’aéroport au service information…). Les informations recueillies à l’aéroport de Naha sur le transport de bus semblait erronés et le bus de l’île ne passait que toutes les deux heures (!) jusqu’à 16h où il passait ensuite toutes les heures…jusque 18h. Après, nada. Etant arrivée à 11h, je ne me voyais pas attendre 2 h à l’aéroport donc j’ai pris un taxi jusqu’à Tatami Rocks, à l’autre bout de l’île. Pas prévu financièrement mais pas beaucoup le choix. Cela prend environ 20 minutes et 2400 yens. Bien sûr, le chauffeur de taxi ne parle pas anglais mais avec un peu de bonne volonté et une explication japonaise dans un prospectus, on y arrive! Chauffeur très gentil d’ailleurs car il a insisté pour me montrer quand le bus arrivait sur le lieu pour retourner vers l’aéroport. C’est pas chez nous qu’on insisterait pour le bus! lol

Bref, visite, assez courte mais belle, du tout petit musée des tortues de l’île pour 300 yens.

IMG_6255 IMG_6256

IMG_6258 IMG_6262

IMG_6263

IMG_6264

IMG_6270

Big Mama!
Big Mama!

 

 

 

IMG_6259

Et quelques belles photos de Tatami Rocks où je m’y suis d’ailleurs mouillée jusqu’aux genoux. Eau chaude, roches glissantes (très délicat avec le matériel photo en main) et un bon coup de soleil des bras au retour (je ne l’ai même pas senti dans l’avion du retour, je ne le verrai qu’arriver à l’hôtel!).

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

IMG_6282 IMG_6288

IMG_6290 IMG_6291

IMG_6291 IMG_6293

Anecdote: dans le plan touristique (en anglais quand même!), on peut apprendre que l’île…est hantée sur une route agricole en son centre.

Hokkaido- Lac d’Onuma

A une vingtaine de minutes en train de la ville d’Hakodate se trouve le parc national d’Onuma et son lac de montagne. J’y ai fais un petit tour en bateau et c’est assez agréable, même si le tour en bateau reliant les deux lacs, ne dure que 30 minutes.

IMG_6194 IMG_6198 IMG_6199 IMG_6200

IMG_6203 IMG_6204 IMG_6205 IMG_6207

Avec trop de lumière :)
Avec trop de lumière 🙂

 

Pour trouver le lieu, depuis la gare, prendre la 2 e rue sur votre droite (celle qui est la moins large) qui débouche sur un parking, longer ce parking et vous verrez le lac et le bâtiment pour les tours de bateaux étant une grande maison en bois blanc sur votre droite.

Hokkaido- Hakodate et son matsuri

Plaque d’égout de la ville. Source Wikipédia

Le port d’Hakodate a été longtemps le seul port permettant l’entrée sur l’île, ce qui se constate avec le cimetière des étrangers. En effet, La ville était une des deux escales marchandes accordées aux USA en 1854 à l’amiral Perry.                                                                                   Le mont Hakodate surplombe la ville qui peut être reliée par un téléphérique, qui a beaucoup de succès la nuit car ce serait l’une des plus belles vues de villes de nuit de toute l’île. Je ne l’ai pas testé car je n’ai jamais été attiré par les vues de ville mais il y a beaucoup d’images et de cartes postales la représentant.

IMG_6220 IMG_6224

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le calamar, symbole de la ville :)
Le calamar, symbole de la ville 🙂

 

 

 

 

Wikipédia

 

 

 

Fort Goryokaku                          Eglise orthodoxe             Sources: Wikipédia

Cimetière des étrangers

(source http://www.hakodate.travel.com)

J’ai voulu aller voir ce cimetière mais il est loin du centre-ville et faut monter longtemps une rue en pente. Je pensais l’avoir trouvé mais j’ai dû me contenter des temples sur mon chemin sinon j’aurai été en retard pour trouver une bonne place au port pour le feu d’artifice. Avec un peu de regret car je n’étais pas loin :/

Temple Shingonji
Temple Shingonji

IMG_6227

 

IMG_6228 IMG_6230

IMG_6231 IMG_6232

Le matsuri d’Hakodate dure plusieurs jours début août et commence le 1 er août avec son feu d’artifice. Malheureusement, je pensais assister à la parade mais celle-ci avait lieu le lendemain, donc pas de danse du calamar pour moi. lol En échange, le feu d’artifice était magnifique et même plus beau et plus technique que celui de Tokyo!

IMG_6217 IMG_6215

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURESSAMSUNG CAMERA PICTURES

Vous remarquerez la tenue des policiers là-bas 🙂

Et le final avec un air de jazz 😉   :

 

 

 

Hokkaido: le Japon nature- Sapporo

Grande île du nord du Japon proche de la Sibérie (brrr!), elle est connue pour sa nature, ses montagnes et ses lacs (près des 3/4 de son territoire) et ses premiers habitants, dont on prône maintenant la culture, les Aïnous.                                                                                                       Cependant, mal desservie à l’est par les trains, je n’ai pas pu me rendre aux lacs (Akan et celui du parc Daisetsuzan) mais j’ai visité Sapporo, capitale de l’île connue pour son festival de neige, et le port d’Hakodate où avait lieu son matsuri.

Il n’y a malheureusement pas grand chose à dire sur Sapporo, qui est une ville à mon sens assez creuse, peu de chose à visiter. J’ai vu ce qui m’intéresser en quelques heures donc elle a surtout servi à me reposer de mon périple coréen (la cheville en avait bien besoin!).

IMG_6189
Parc Odori

J’ai essentiellement visité son jardin botanique de l’Université, dont la roseraie est magnifique, et son symbole touristique, sa vieille horloge.

IMG_6138 IMG_6141

IMG_6142 IMG_6144

IMG_6145
Habit Ainu masculin
IMG_6146
Habit Ainu féminin

 

 

 

 

 

  1. Jardin botanique: 
IMG_6150
L’arbre Picasso 😉

 

IMG_6156

IMG_6157
Non, non, il est bien vivant, j’ai testé. Seulement, il reste immobile au soleil, à respirer et non, il n’est pas malade…

 

Le côté bizarre de la journée :

 

 

 

 

 

 

 

IMG_6158 IMG_6160

IMG_6162 IMG_6163

Cherchez l'erreur ;)
Cherchez l’erreur 😉

 

 

 

 

 

Idem ;)
Idem 😉

 

 

 

 

IMG_6166

Arizona
Arizona

 

 

 

 

 

 

Red Devil
Red Devil

IMG_6172

 

 

IMG_6173

Mes fleurs préférées :)
Mes fleurs préférées 🙂

 

 

 

 

 

Idem :))
Idem :))

IMG_6177

 

IMG_6180 IMG_6181

2. Tour de l’horloge de Sapporo:

IMG_6192

Symbole de l'horloge
Symbole de l’horloge

 

 

 

 

 

 

Construite en 1878, c’est un des rares bâtiments de style occidental encore présent. Son carillon fonctionne d’ailleurs toujours chaque jour. Un petit musée payant se trouve à l’intérieur mais que en japonais. Mieux vaut se contenter d’une photo de l’extérieur, même si c’est une des grandes attractions de la ville et, selon le moment de la journée, il faut s’armer un peu de patiente car beaucoup de japonais la prennent en photo 🙂

Dernières petites photos de la ville :

IMG_6137

IMG_6188

IMG_6190

Nourriture, mascottes et marchés à Séoul

Divers mascottes d’enfants rencontrés au gré du chemin:

IMG_6029

IMG_6030

Et mes préférés, les Moumins!
Et mes préférés, les Moomins! Vieux souvenirs d’enfance. Incroyable de voir l’engouement de ce D.A. nordique en Corée 😉

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

IMG_5824
Xaxa, c’est pour toi 😉
IMG_5826
Pub pour un jeu dans Coex Mail.

 

IMG_5859
Plat traditionnel dans le quartier de Bukchon Hanok Village avec friture de poissons et légumes, pâtes de riz pimenté (pas assez pour cracher des flammes mais trop pour le manger d’un coup), bouillon,…
IMG_5864
Jus de kiwi, gaufre à la cassonade et dessert de glace pilée avec haricots rouges
IMG_5865
Desserts et gaufres au Beansbins

IMG_5866

Glace pilée au sirop, super rafraîchissant, dans le même quartier ou au marché d’Insadong

 

IMG_6134
Glace au yaourt
SAMSUNG CAMERA PICTURES
Jus à l’orange (spécial au goût, un peu acide) et mon préféré, jus de fraise avec du lait. La pub dit que c’est le meilleur mélange…et à mon sens, c’est vrai!
SAMSUNG CAMERA PICTURES
Jus à la banane, un peu trop synthétique à mon goût, et glace à l’orange vraiment très bonne au combini G 27.

 

 

 

IMG_6133
Bubble tea à la fraise

 

Visite des marchés d’Insa-dong et  Namdaemun:

Magasin de gravures sur bois. On peut s'initier aussi.
Magasin de gravures sur bois. On peut s’initier aussi.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

 

 

 

 

 

 

Mémorial de la guerre de Corée

Prendre à la sortie du métro à gauche (dos à la sortie) pour entrer par l’entrée principale. Très grand bâtiment, compter plus de 2 heures pour tout voir. Diviser entre l’étage d’histoire de la guerre du pays et  deux étages sur la guerre de Corée, avec maquettes, photos, cinéma,… Très belle structure qui s’étend encore à l’extérieur, côté droit avec un ensemble d’engins de guerre, allant des bombardiers aux jeeps,…

Commémoration des 60 ans de la fondation de la force armée R.O.K.
Commémoration des 60 ans de la fondation de la force armée R.O.K.
IMG_5978
Représentation en l’honneur du sacrifice des héros du pays.

 

 

 

 

 

 

IMG_5977

IMG_5981

IMG_5982

IMG_5991

IMG_5994

IMG_5996

IMG_5999
Vaisseau tortue

IMG_6003

 

 

 

 

 

IMG_6008

IMG_6009

IMG_6010

IMG_6013

IMG_6014

IMG_6015

IMG_6016 IMG_6019

IMG_6020 IMG_6021

IMG_6025

 

 

 

 

Prison Seodaenum

IMG_5835

1. La prison Seodaenum est une prison utilisée pendant la Seconde Guerre mondiale contre les nationalistes coréens. Un bâtiment est réservé aux femmes, un autre au travail et le reste du site se divise entre les bâtiments administratifs, les cellules, les cellules d’interrogatoires et de torture, le lieu d’exécution et de promenade. Bien indiqué en sortant du métro (il faut monter simplement la pente à gauche pour arriver à l’entrée) et dans le site.

IMG_5828

IMG_5836 IMG_5838

IMG_5840 IMG_5841

IMG_5842

Isoloirs
Isoloirs

 

 

 

 

 

IMG_5844 IMG_5850

IMG_5851

Monument commémoratif
Monument commémoratif

IMG_5855

 

IMG_5856

IMG_5849

IMG_5848

IMG_5858
Ce qui reste du lieu de promenade…

 

 

Musée d’Histoire de Séoul et N’Tower

Le musée était un peu décevant, divisé en 3 parties: préhistoire et médiévale, calligraphie/peinture et sculpture/ »porcelaine ». Il faut compter entre 1h-1h30 et le musée est gratuit.

IMG_5874

19es
19es

 

 

 

 

 

 

IMG_5878IMG_5880

Joseon dynastie, 19 es
Joseon dynastie, 19 es

IMG_5895

 

 

IMG_5883

Statue  de lion, 19 es
Statue de lion, 19 es

 

 

 

 

 

 

IMG_5913 IMG_5921

Ganesh, 10 e s
Ganesh, 10 e s

IMG_5941

 

IMG_5950 IMG_5952

 

 

IMG_5958 IMG_5957

14 es
14 es

 

N’Tower: attraction touristique importante, surtout de nuit mais de nouveau TRES MAL indiqué pour prendre le funiculaire (sinon compter environ 2 km en pente :/). En sortant du métro, prendre directement à la bifurcation la rue à droite (pas à gauche comme moi, après la pente est très forte, une horreur!) et on tombe sur une grande route. Sur la droite, i ly a le bâtiment du funiculaire (voir enseigne), on prend son ticket et on monte à l’étage pour qu’on soit amener vers la N’Tower.                                                                                                               A l’étage, on a la terrase où les amoureux mettent leurs cadenas sur les balustrades et puis on se dirige vers la N’Tower proprement dite, le ticket étant payant (avec ascenseur à image d’univers, spécial).

IMG_6031

IMG_6038

 

 

 

IMG_6032

IMG_6035

IMG_6036

IMG_6041 IMG_6045

IMG_6055 IMG_6056